Chapitre 4 - La Moisson du Riz - L'enfant Noir

Catherine Cota







UpArrow.jpg


La musique de la Guinée

rice-harvest.jpg
un homme de Guinée qui travaille dans les champs

Dans ce chapitre du livre "L'Enfant Noir", par Camara Laye, les villageois de la Guinée célèbrent la moisson du riz. Il est le mois de Décembre et c'est le printemps en Guinée. Camara se rend dans le village de sa grand-mère pour la moisson du riz. La moisson de riz est une grande fête et de joie. Il faut l'effort de toute la communauté. Chacun a un rôle lors de cette célébration. Les hommes travaillent dans les champs, les femmes préparent la nourriture pour les hommes, et les enfants de l'aide. Dans ce cas, Camara aide son jeune oncle à récolter le riz, même si son oncle ne lui permet pas l'utilisation de la faucille.
La moisson du riz est une tradition des ancêtres de Camara, qui ont été Malinké. Ce festival célèbre la terre et le soleil, deux génies important de ces personnes. Le génie de la terre est féminin et le génie du soleil est masculin. Pour eux, le sol donne fournit et contribue à la croissance du riz et le soleil donne les éléments nutritifs du riz et le pouvoir de se développer. C'est pourquoi ces deux génies sont très importants pour eux au cours de la moisson du riz.

Dans ce chapitre, les hommes afficher un spectacle son et lumière en jetant leurs faucilles dans l'air. Nous apprenons aussi les champs sont inviolabilites jusqu'à ce que cette fête et il y a une cérémonie avec des tam-tams de la commencer. Camara est fatigué de son travail, mais il n'a pas l'expérience pour faire un autre emploi. Son oncle lui capture rêve et le ramène à la réalité. Les hommes pausent à midi et les femmes servent les couscous.

couscous.jpg
Couscous Africain
(o mon dieu, c'est beacoup de cous-cous!)