L'enfant noir
Première Chapître
Prezi - chapître un
Deuxième Chapître
Dans ce chapître, une femme arrive à l’atelier et demande du père de Camara faire un bijou d’or. Le bijou est pour le fête de Ramadan, qui commence le lendemain.

À commence, la femme avait avec elle un griot flatter le père. Le griot s’installe à la et chanse les louganges du père. Le père accepte le travaille parce qu’il le donnait fierté, amour-propre, et orgueil.

Il y a un ritual concernant d’or. Le ritual est important parce que c’est obligatoirement que l’or est purifé. Dans le ritual, le père utilize une marmite en terre glaise “réservée à la fusion de l’or et y versait la poudre; puis il recouvrait l’or avec du charbon de bois pulvérisé...enfin il posait sur le tout un gros morceau de charbon du même bois.” Plus tard, le père “saisissait la marmite et la posait sur la flamme.” Pendant ce travaille, les apprentises sont observer le ritual. Camara pense que le ritual est magique parce qu’il n’est pas familier avec le sciènce de l’or et il est captivé par le ritual.

La plus important partie du chapître est la partie avec le génie du père. Le génie du père de Camara, qui est un serpent noir, le dit finir le bijou ce jour. Le père acheve son objectif et la femme dont le bijou est pour est très impressionnée par le travaille. Le mère du Camara, cependent, n’est pas heureuse avec le travaille. Elle pense que travailler avec l’or n’est pas bon pour la santé du père de Camara.

Troisième Chapître
Dans ce chapitre, Camara visite le village de Tindican, où la famille de sa mère habite. Le village est l'oùest de Kouroussa, la ville où Camara et sa mère habite maintenant. Camara explique que quand il allait à Tindican, son oncle, Lansana, lui a marché. Il s'a arrête souvent parce que l'age de Camara.

En route de Tindican, Camara et son oncle delogent un lièvre, un sanglier, et des oiseaux avec une branche. Quand le soleil était trop ferocement, Camara et son oncle choisissent un arbre pour rester. Là, ils discutent les dernieres nouvelles de la ferme du oncle. L'oncle decrit un veau ne a la ferme recemment. Ce dialogue entre Camara et son oncle aide Camara, parce que le marche à Tindican est long et difficile.

Quand ils arrivent au village, ils saluent par la grand-mère de Camara. Nous introduisons autre personnages dans la famille, comme l'autre oncle de Camara. Nous introduisons autre personnages dans la famille, comme l'autre oncle de Camara, Bo. Au cours du jour, Camara joue avec son amis. Le differance entre les enfants de Tindican et Camara est considerable. Les vêtements de Camara sont plus sophistique. Les enfants des champs ont plus libre et sont beaucoup d'audacieux.

Après Camara finit jouer avec ses amis, il partage des repas avec sa famille. Ils vident tous les plats de viande et de riz, "qu'on avait accumules pour ce festin de joyeuse arrivée."

Quatrième Chapître
Voicethread - chapître quatre

Cinquième Chapître
Dans ce chapitre, Camara decrit ton vie dans la case de ta mere. Ta mere est tres stricte, mais le pere de Camara lui traitait ses enfants. Le pere de Camara est occuper avec son travaille toujours. Beaucoup de apprentices voyage a Kouroussa travailler avec son pere parce qu’il est gentil et alors, il est occupe toujours.

Camara se souvient une apprentice specialement. Il s’appelle Sidafa. Camara passe son temps avec Sidafa, en racontant les choses il fait a l’ecole. La mere de Camara, tres impatiente, veux que Camara passe moins de son temps en parlent et plus de son temps se coucher. A nuit, apres Camara et Sidafa se couchent, ils continuent parler tranquillement avant ils dorment.

Celui-ce dans le chaptire, Camara decrit les repas dans ta famille. Sa mere se reveille tres tot dans le matin preparer le premier repas. Camara explique que sa mere ne preside pas le repas, son pere preside. Cependent, “la presence de [sa] mere pourtant qui se faisait sentir en premier.” La raison pour ca, Camara pense, est cause d’elle prepare la nourriture, alors elle est tres important. Apres le repas, les enfants et autre gens remercient le pere et la mere de Camara pour le repas et completent sa mere sur sa travaille. La mere de Camara, comme la mere dans toutes les familles, est tres important et a beaucoup de puissance.

Ce chapitre inclut magique aussi parce que la mere de Camara a un autre puissance. Les personnes de Kouroussa sollicitent avis sur ses animaux. Specifiquement, “des gens requerir l’autorite de [sa] mere pour faire se level un cheval qui demeurait insensible a toutes les injonctions.”

Photo_on_2011-05-20_at_00.52.jpg


Sixième Chapître
Voicethread - chapître six

Septième Chapître

Dans ce chapître, le rite de Kondèn Diara est décrire. C'est le rite quand un fils entre dans âge avec autre fils qui sont douze, treize, ou quatorze ans. Le rite commence au coucher du soleil. Quand les tam-tams batte, le temp arrive.
Camara éxplique qu'il ait été très nerveux pour le cérémonie tout le jour. Il se demande si Kondèn Diara est un homme ou une bête, ou si il est mi-homme et mi-bête. Quand le père de Camara demande si Camara est peur, Camara réponde que oui, il est peur un peu. Le cérémonie est nouveau et inconnu.
Pendant le soir, Camara et les autre fils dorment dans la brousse. Ici, ils entendent "les rugissements de lions," dont sont les rugissements des enfants. Mais, dans ce scène, la crainte que Camara sent, la crainte du inconnu dans ce moment et dans le futur, elle est évidente.
Huitième Chapître
Maintenant, après le rite de Kondèn Diara, les garçons ont préparés pour la cérémonie de la circoncision. La douleur et le peur se sont attendu.
Les préparations ont duré tout la semaine. Pendant ces préparations, les garçons ont habillés de boubous cousus et de bonnets à pompon. Ils ont reçoivent des cadeaux, comme l'écharpe de Fanta, l'amie en titre de Camara, et ont dansé le coba, une danse pour des futurs circoncis.
Le circoncis est très rapide. Après ça, les fils sont en quarantaine pour quatre semaines pour guérir. Les femmes ne peuvent pas voir les fils quand ils sont en quarantaine. Quand Camara récoupére, il quitte le case de sa mère et il vas vivre avec son père. Mais, avec cette cérémonie, les garçons deviennent les hommes.
Neuvième Chapître
Dans ce chapître, Camara prépare pour partir. Il ira à Conakry, le capitale de Guinée, assister à une école technique. Il et sa famille sont triste qu'il part, mais il doit aller parce qu'il est un homme. Il vas à la gare avec son père, sa mère, ses frères et soeurs, Fanta, et des griots, les hommes qui disent l'histore avec chansons.
Quand Camara arrive à Conakry, il remarque qu'il est chaud et humide. Mais ici, il voit le mer pour le prèmier temp. Il est stupéfait par la vue.
À Conakry, Camara vit avec son oncle et ses deux épouses. Il discute de son éducation avec son oncle souvent. Camara considére retourner à Tindican pour travailler, mais il reste à Conakry continuer son éducation à Georges Poiret.
Dixième Chapître
Au cours de sa deuxième année de collège, Camara est très succès. Son nom apparaît au tableau d'honneur souvent. Pendant sa deuxième année, Camara fait la connaissance de Marie, qui est mi-blanche et passe le dimanche chez son oncle. Camara et Marie passent beaucoup de temps ensemble. Camara dit que Marie est son amie, mais il est clair que leur amitié est plus profond, ressemble à l'amour.

heart.jpg

Onzième Chapître
Quand Camara retourne à Tindican pour vacances sa mère se plaint de Camara devient plus "européen," mais elle est très heureuse le voir bien sûr.
Après son retour, Camara découvre que son amie, Check est malade. Camara, sa mère, et son autre ami Kouyaté essayent aider. Ils recrutent un guérisseur mais Kouyaté insiste que Check voit un médecin. Malgré leur efforts, Check mort avec Kouyaté et Camara. Camara a effectué par le mort parce qu'il est sa première perte.
Douzième Chapître
Dans ce chapître, Camara finit son éducation au collège Georges Poiret et il a offert une occasion étudier en France. Sa mère est contre l'idée. Elle pense que les peuples blancs sont sans coeurs. Elle pense qu'ils eussent été impitoyable et Camara n'eût pas été heureux là. Le père de Camara, cependant, pense que l'occasion soit bon et Camara aille.
Finalement, la mère de Camara décide qu'il ne peut pas rester à Tindican parce qu'il ne fera pas Camara content. Donc, elle le laisse partir, mais elle est très triste le voir aller.
Alors, Camara part pour Dakar, où il laissera Marie. Et puis, il prendra un avion à Orly, puis il ira à Gare Saint-Lazare, et finalement à Argenteuil. Il sais qu'il retourner, mais maintenant il vas à Paris pour le prochain chapître dans sa vie.

Plane.jpg